22052014 016

 

 

La journée se termine très mal.

Mon garçon est parti au paradis du toutou. Bob, mon loulou, mon garçon, mon amour.

Ce matin j’avais bien vu que ton arrière train te posait des soucis pour te déplacer. je t’ai donné ton traitement et quelques heures après tu recommençais à te déplacer un peu.

Tu te souviens à midi tu voulais ta pizza au chorizo… Comment résister à cette gourmandise.

Dans l’aprés midi tu as voulu sortir, je t’ai porté et allongé au pied de ton arbre (tu sais celui ou tu arrosais les fleurs qui n’arrivaient jamais à pousser). Pendant que je bricolais, je suis venu te voir toutes les 5 minutes pour te donner à boire dans ma main, sans oublier de te faire des bisous, des câlins.

Mais ce soir à 18 H je t’ai tenu la tête et tu as poussé son dernier souffle près de ton arbre..

Tu laisses un grand vide. Tu ne me réveillerais plus à 6 heures du matin pour le bisous du matin, et pour me faire des câlins.

 

 

bob

 

On n’a partagé 14 1/2 ans d’amour, de joie et d’immenses gâtés mon loulou, mon Bob, mon garçon.

Tu laisses un grand vide dans la famille, Lolo est blottie dans sa cachette, elle est triste comme moi.

Tu continuera à faire l’agent secret secret d’amour à la maison, comme j’aimais te le dire et je continuerai à parler de toi et à t'aimer..

Tu me manques mon Loulou d’amour.

 

 

bobi

 

(Je remercie Patricia pour le montage des photos ci-dessous, je suis très touché)