06082013 002

 

 

 

Il fallait que je publie un complément d’information sur mon aventure immobilière.

Je vous ai présenté et annonçait la signature d’un compromis d’achat pour ma nouvelle maison.

Mais je n’ai pas précisé que “Cayenne Palace” est sous compromis de vente depuis le mois d’Octobre.

J’ai tardé à le signaler car le compromis comporte quelques clauses suspensives qui doivent s’appliquer avant la signature définitive de vente

Avant de publier ce billet, je voulais être sur que la vente se réalise.

La maison a été vendue à un promoteur immobilier qui a divisé la parcelle en deux. Une partie comportant la maison et la seconde en terrain à bâtir (au revoir la pelouse) pour la réalisation d’une maison.

Pour cette opération, il a fallut obtenir l’acceptation d’une division parcellaire, du permis de construire (j'attends l'autorisation de jour en jour), l’accord des voisins pour une ouverture d’une seconde ouverte sur le chemin d’accès en commun.

Pendant la mise en place de ces clauses, les visites du terrain, de la maison se sont poursuivis.

A ce jour les deux parties sont sous compromis de vente.

J’ai donc attendu “le feu vert” de ces clauses et mon agent immobilier pour mettre en quête d’une nouvelle maison. Cette tâche a été confiée à mon agent immobilier qui a su trouver une maison regroupant les critères que je demandais. Stéphane PLAZZA a eu du soucis à ce faire, car elle est très professionnelle.

J’ai eu la chance de faire connaissance des futurs propriétaires de ma maison. Une famille bien sympathique Je leur souhaite beaucoup de joie et de bonheur dans ces lieux.

Maintenant, il faut que je commence à penser “cartons”  !